Bras de fer autour du pétrole en Amazonie

A l'attention de Rafael Correa Delgado, Président de l'Equateur:

Nous, citoyens soucieux de la préservation de la forêt amazonienne, vous appelons à prendre toutes les mesures nécessaires pour arrêter la promotion de l’exploitation des gisements pétroliers à Sani Isla. Nous vous demandons de protéger l’Amazonie des dégâts engendrés par l’exploitation des ressources pétrolières. Elle menace la forêt vierge et la survie des cultures indigènes en Équateur. Les Kichwa se battent pour résister aux compagnies pétrolières et garder leurs terres. Ensemble, nous vous demandons de respecter la Constitution équatorienne.
 
Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à [email protected], ou utilisez le lien disponible en bas de chaque e-mail. Avaaz protège vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.

Publié le 24 Janvier 2013
Au cœur de l’Équateur, une grande firme tente de transformer la plus belle des forêts vierges en un champ de pétrole. Le peuple Kichwa (les Quechua d’Équateur) résiste avec bravoure et vient de nous appeler à l’aide pour sauver leur terre natale.

Cette communauté a signé un texte pour s’engager à ne jamais vendre ses terres, où chassent les jaguars et où un seul hectare peut héberger une biodiversité plus importante que toute l’Amérique du Nord! Mais le gouvernement équatorien tente d’acheter leur silence pour ouvrir 4 millions d’hectares aux grandes compagnies pétrolières. Le président Correa vient tout juste d'être réélu, en misant sur son image de défenseur de l’environnement et des peuples indigènes. Si nous parvenons à faire comprendre au monde entier qu'il n’est pas si “vert” qu’il le prétend, nous pouvons stopper net cette ruée vers l’or noir.

Jusqu’ici, le peuple Kichwa tient bon avec courage mais les grandes firmes pétrolières peuvent arriver à tout moment pour démarrer les forages. Les Kichwa nous appellent à l’aide pour sauver leur Amazonie, notre Amazonie. Signez cette pétition et parlez-en à tous vos amis. Avec un million de signatures, nous pourrons attirer l’intérêt des journalistes du monde entier sur cette question et créer une déferlante médiatique qui forcera Rafael Correa à faire marche arrière.

Parlez-en à vos amis

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: